Température de surface

La température de surface du sol est la chaleur qui serait ressentie au toucher sur la «surface» de la Terre dans un endroit particulier. Du point de vue d'un satellite, la «surface» est tout ce qu'il voit quand il regarde à travers l'atmosphère vers le sol. Cela pourrait être de la neige et de la glace, de l'herbe sur une pelouse, le toit d'un bâtiment, ou les feuilles dans la canopée d'une forêt. Ainsi, la température de surface n'est pas la même que la température de l'air qui est reprise dans le bulletin météo quotidien.

Les cartes présentées ici ont été faites en utilisant les données recueillies au cours de la journée par le spectroradiomètre imageur à résolution modérée (MODIS) du satellite Terra de la NASA. Les températures varient de -25 degrés Celsius (bleu foncé) à 45 degrés Celsius (jaune rosé). Aux latitudes moyennes à hautes, les températures de la surface terrestre peuvent varier tout au long de l'année, mais les régions équatoriales ont tendance à rester constamment chaudes, et l'Antarctique et le Groenland restent constamment froids. L'altitude joue un rôle évident dans les températures, avec des chaînes de montagnes telles que les North American Rockies plus froides que les autres régions à la même latitude.

Les scientifiques surveillent la température de surface, car l'augmentation de chaleur des sols de la Terre influence (et est influencée par) les tendances météorologiques et climatiques de notre monde. Les scientifiques veulent surveiller la façon dont l'augmentation des gaz à effet de serre dans l'atmosphère affecte la température de surface des terres, et comment la hausse des températures à la surface des terres influe sur les glaciers, les calottes glaciaires, le pergélisol et la végétation dans les écosystèmes de la Terre.

Les agriculteurs peuvent également utiliser des cartes de température de surface des terres comme celles-ci pour évaluer les besoins en eau pour leurs cultures pendant l'été, quand elles sont sujettes au stress thermique. Inversement, en hiver, ces cartes peuvent aider les agriculteurs d'agrumes afin de déterminer où et quand les orangeraies ont pu être exposées au gel dommageable.

Texte original en anglais par la NASA, traduction par Météo Lobbes
© Earth Observatory, NASA
Documents utilisés avec l'autorisation de la NASA